Objectifs : Amener les femmes des associations féminines à comprendre la démocratie participative et à s’impliquer dans la gestion de la commune.
Date : 19 août 2017
Lieu : cour de la DPENA

A l’entame de cette causerie-débats avec les femmes d’association madame la présidente du CUA Mme SOMBIE Maimouna a remercié les participants d’avoir répondu présentes malgré ce triste évènement. A la suite les membres du CUA se sont présentés suivi de la présentation des participants. A l’issue de cette introduction la parole a été donnée à monsieur OUEDRAOGO Inoussa facilitateur de ladite rencontre .En langue nationale mooré il d’abord présenté le CUA , ses objectifs et les différentes activités déjà menées dans la commune de Manga et les activités à venir.

A la suite de cette présentation il a défini le mot démocratie. Selon lui la démocratie est un système de gouvernance où le peuple choisit lui-même ses gouvernants .C’est le modèle de gouvernance où le pouvoir est détenu, exercé et contrôlé par le peuple .Des différentes types de démocraties il a cité la démocratie représentative et la démocratie participative. C’est sur ce deuxième type de démocratie qu’il va s’appesantir en invitant les participantes à s’impliquer activement dans la gestion de la cité. Mais cela n’est possible que si chacun connaît ses droits et ses devoirs .C’est pourquoi il a également cité les droits des gouvernés, les devoirs des gouvernés ainsi que les devoirs des gouvernants.

C’est sur ce point que la communication a pris fin et la parole a été donnée aux participantes pour des questions d’éclaircissements et éventuellement des apports.
Prenant la parole une des participantes a déploré le mode de recrutement des agents HIMO . Selon elle la mairie doit revoir l’âge de recrutement et être plus vigilant car certains s’inscrivent doublement ( au SND et à HIMO) et ne pouvant pas faire les deux à la fois il lègue HIMO à leur parents ce qui rend déloyale la concurrence.

A cette préoccupation le CUA a répondu que pour ce qui est de l’âge c’est fixé au niveau national et la mairie ne fait que respecter les instructions .En ce qui concerne la double inscription le CUA leur a suggérer de saisir un conseiller municipal et lui demander de porter cette doléance au conseil municipal. Ensuite le CUA a pris note et ce point sera inscrit dans la prochaine interpellation.

La deuxième préoccupation est le problème d’eau dans un quartier non lotis de la ville. La participante a demandé à ce que la mairie installe ne serait qu’une pompe dans cette partie pour soulager la population.

Cette préoccupation fera également l’objet de plaidoyer auprès du maire.
D’autres participantes ont intervenu pour saluer l’initiative du CUA de les avoir invité et leur parler de la démocratie participative car elles ignoraient qu’elles avaient des droits dans la gestion de la commune. A leur tour elles informeront les autres membres de leurs associations. La rencontre a pris fin à 11h00 à la satisfaction de tous.

Le GERDDES