Le mercredi 18 avril 2018, a été organisé dans la salle de conférence de la mairie de Dédougou, un cadre de dialogue sur les services transférés aux collectivités territoriales et plus précisément dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’eau/assainissement.
Plusieurs préoccupations ont été soulevées par les participants :
Au niveau de la santé :l’arrivée tardive des médicaments de 1ère nécessité au niveau des CSPS ; le manque de personnel de soutien dans l’assainissement des CSPS ; le mauvais fonctionnement de certains COGES santé ;le manque de gaz pour la maintenance continue au froid des produits ;les nuisances liées à l’occupation anarchique des pourtours du CSPS par les boutiques et les maquis ; l’insécurité liée à la non clôture des CSPS ; la problématique de la prise en charge du personnel de soutien par le COGES.
Au niveau de l’éducation :l’arrivée tardive du cartable minimum et des cantines scolaires dans les écoles ; l’inscription massive des enfants à l’école sans acte de naissance ; l’insécurité liées au manque de clôture des écoles de « Grand Forakuy A » et « Hankuy A » ; l’occupation du domaine scolaire par les bars et maquis ;la question de la réhabilitation des écoles de « Grand Forakuy A » et « Centre A » ;le manque de gardiens dans les écoles publiques ;la problématique de la gestion de l’eau et de l’électricité dans les écoles publiques ; la non fonctionnalité des COGES des écoles ; la non implication des CCEB dans le choix des sites d’implantation des écoles ; lemauvais fonctionnement des CEBNF.
Au niveau de l’eau/assainissement : les coupures d’eau intempestives ; la fréquence des pénalités liées au manque de réseau de connexion à la fin du mois ; les bousculades devant l’unique guichet de la ville ; le manque d’eau potable dans les zones non loties ; l’insuffisance des ouvrages d’assainissement.

A la fin des échanges, des recommandations ont été faits et des engagementspris :
Au titre des recommandations : rendre à bonne date les ressources transférées ; la réhabilitation des écoles (Grand Forakuy A, et Centre A, bâtiment nord) ; l’acheminement à bonne date des kits scolaires. L’amélioration sur les programmes de délestages ; poursuive les démarches déjà entreprises avec les propriétaires terriens du village de Souri pour faciliter les travaux de l’ONEA.
Au titre des engagements on peut noter : l’assainissement des cadres de travail par les occupants et l’organisation d’une réflexion sur la prise en charge du personnel d’appui de la santé
Un comité de suivi des recommandations dirigé par le maire, a été mis en place.