Le jeudi 1er juin courant, l’équipe de consultants commis pour l’élaboration du plan stratégique du GERDDES-Burkina, s’est rendue à son siège, en vue de discussions sur la finalisation dudit plan. Composée du Dr Ra-Sablga Ouédraogo, consultant principal et Directeur Exécutif de L’Institut FREE Afrik, de son collaborateur, Dr Siaka Ouattara, et de sa collaboratrice, Mlle Korbeogo Adiara, l’équipe a rencontré Mme Mariam Liehoun, chargée de programme, et André Marie Pouya, membre.
Le consultant a commencé par s’excuser du long temps qu’il aura mis à reprendre le dossier de la finalisation du Plan stratégique, provoquée, essentiellement, par le départ d’un collaborateur. La question principale était la suivante : « Comment accélérer la finalisation du Plan stratégique ? »
Lors du premier atelier tenu en janvier 2016 et consacré à l’élaboration du Plan stratégique, deux volets importants avaient été abattus par les participants. Il s’agit du diagnostic du GERDDES-Burkina, en tant qu’organisation, puis de la description de la matrice des objectifs et des résultats.
A présent, il reste à compléter le diagnostic, par des interviews avec d’autres OSC et des partenaires du GERDDES-Burkina. L’exercice devrait, en principe, permettre d’avoir, entre autres, une idée de l’image du GERDDES auprès des deux groupes.
Quant à la matrice des objectifs et des résultats, elle est aussi à finaliser avec la définition des activités. Pour ce faire, l’équipe de consultants enverra par la suite des tableaux à remplir aussi bien par les membres du GERDDES à Ouagadougou que par ses antennes provinciales. Ce sont des activités spécifiques qu’il faudra cadrer de façon à éviter des actions hors Plan stratégique. Des thèmes transversaux, tels le Genre et l’environnement, seront, également, pris en compte. Enfin, le volet Etudes et Recherches sera intégré, pour respecter les missions premières du GERDDES-Burkina.
De son côté, le consultant s’est engagé à élaborer les indicateurs objectivement vérifiables (IOV), procéder à la budgétisation et évaluer les risques liés à la mise en œuvre du Plan stratégique.
Le document ainsi finalisé, sera validé, lors d’un atelier de trois jours, qui va regrouper un maximum des personnes ressources du GERDDES-Burkina.