L’an 2016 et le 25 juin a eu lieu à Ouagadougou dans la salle de conférence de la Régie Autonome et de Gestion des Equipements Marchands (RAGEM) un atelier d’échanges entre les Maires élus de quarante-six (46) communes urbaines et le GERDDES-Burkina. Etaient également présents les représentants locaux du GERDDES-Burkina des mêmes communes urbaines. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet PAPE I.

1) Discours d’ouverture
Ce discours a été prononcé par M. Léopold SOME, Président du GERDDES-Burkina. Il a tout d’abord souhaité la bienvenue à tous les participants et présenté ses félicitations aux nouveaux élus. Cependant, il a déploré les violences qui ont émaillées l’élection des maires de certaines communes. Il a ensuite procédé à une brève présentation du GERDDES-Burkina notamment l’historique de sa création ainsi que sa participation au renforcement de la Démocratie au Burkina Faso.
Après ce discours, la parole a été donnée à chaque participant pour se présenter avant qu’on ne procède à l’adoption du programme de l’atelier.

2) Déroulement des travaux
La chargée de programme, Mariam LIEHOUN pris la parole faire une communication qui Comportait trois volets : (1) l’introduction qui s’articulait autour de l’interpellation des maires à être plus consciencieux dans l’exercice de leurs fonctions. Cette partie a été étayée par des coupures de presse. (2) les informations : rapide présentation du Code Général sur les Collectivités Territoriales ; présentation de l’analyse du Programme nationale de développement Economique et Social (PNDES) faite par Free Afrik, le programme des partis politiques (3) L’objet de la rencontre à savoir la présentation du Cadre Unitaire d’Action (CUA) organe de veille, outil de suivi des politiques locales et force de propositions.

A la suite de la Chargée de programmes, le Président du CUA de Bougnounou, désigné meilleur CUA lors de l’évaluation interne du 6 mai 2016, a pris la parole, pour partager les expériences de sa structure. Il s’agit d’une société civile de proximité qui a beaucoup contribué au développement de la commune de Bougnounou. A l’issu de cette communication, certains participants ont pris la parole pour poser un certain nombre de questions de compréhension mais également des encouragements.

3) On retient au titre des encouragements et suggestions :
« La présentation qui vient d’être faite est très utile pour nous car ce sont des outils de travail »
« L’initiative est très porteuse. Félicitation au GERRDES. Le fait d’avoir invité les nouveaux élus est très important car ils seront déjà imprégnés de ce que fait le CUA. Cette expérience mérite d’être étendu dans toutes les communes du Burkina »
« Il n y a pas de répertoire des associations intervenant au niveau local. Il serait intéressant que les organisations à la base remettent périodiquement leurs rapports d’activités aux autorités. Cela permettra d’instaurer un climat de confiance entre elles et ces dernières ».
« Le véritable problème réside au niveau de la communication entre les acteurs. Le conseil municipal n’est pas seulement un lieu où les politiciens viennent discuter mais également un lieu où se réunissent des acteurs de développement ». Les suggestions ont été bien notées.