Elle a été réalisée le 06 Juillet 2017. Le dispositif d’organisation de la rencontre a été mis en place par le CUA Orodara avec l’appui du Secrétaire général de la commune de Orodara conformément aux règles de conduite et d’animation d’une rencontre d’information avec les élus et autres acteurs.

La rencontre ses sessions déroulée en deux phases :
-  Une phase introductive qui a consisté à l’ouverture officielle de la rencontre, à la vérification des présences et, à la présentation et l’adoption du programme de la rencontre
-  Les exposées suivis de débats.
Elle a débuté à 8h30 et a pris fin autour de 13h14.

1.1. La phase introductive
Cette phase qui a servi à planter le décor à commencer par le discours d’ouverture prononcés par le 1er adjoint au Maires de la commune en sa qualité de président de la cérémonie. Il a en effet :
-  Souhaiter la bienvenue aux participants,
-  Situer le contexte de la rencontre,
-  Rappeler la pertinence du processus du Présimètre et du plan d’action du CUA Orodara,
-  Exhorter les participants à une participation active aux échanges.

A la suite de Monsieur le maire, le représentant du CUA (SG) a pris la parole pour :
-  La vérification des présences et la présentation du programme ont été faites par les secrétaires généraux.
-  Les programmes présentés ont été adoptés après quelques amendements apportés par les participants.
-  Présenter le GERDDES, le CUA
-  Rappeler le contexte et les objectifs du partenariat entre GERDDES, le CUA et le partenaire technique et financier DIAKONIA,
-  Présenter l’objet des communications sur le Présimètre et le rôle des acteurs,
-  Sensibiliser les participants sur la nécessité de rendre compte des actions à la population.

1.2. Les exposées suivis de débats
La phase des exposées suivis de débats a débuté avec les communications présentées par le Secrétaire Général du CUA respectivement sur :
-  le rôle des conseillers et des CVD dans l’animation de la commune ;
-  le Présimètre ;
-  Plan d’action sur le Présimètre

Les débats
A la suite des exposées les participants après avoir félicité le communicateur pour la clarté de la présentation et de la pertinence des contenus thématiques ont posé des questions de compréhension ou d’approfondissement sur certains aspects.
Les communications ont donné l’occasion aux participants de soulever un certain de difficultés rencontrées au niveau de leur village avec leur communauté de base. Il s’agit notamment de :
-  L’analphabétisme des populations ;
-  Les conflits internes (surtout terrien) ;
-  Les difficultés pour la large diffusion des informations ;
-  Les difficultés de mobilisation communautaire ;
-  L’irrégularité des rencontres périodiques.
En guise de conclusion, les participants ont surtout souhaité la poursuite de l’appui accompagnement des partenaires notamment pour le renforcement des capacités des acteurs locaux sur leur rôle.

Les questions posées sont entre autres :
-  Quelles stratégies pour rendre compte de la gestion des affaires à la commune ?
-  Que faire quant à la non implication des acteurs à la base lorsque nous nous levons un matin et que nous constatons le début des travaux de construction d’infrastructures dans le village ?
-  Comment rechercher des partenaires pour appuyer les villages ?
-  Quelles est la meilleure stratégie de mobilisation des communautés ?
- 
En termes de suggestions ou de propositions faites, les participants souhaitent que le CUA à travers ses partenaires vole au secours des élus locaux en leur formant sur leurs rôles et les béabas pour mieux les outillés sur la gestion de la commune.

Le CUA propose aux acteurs à plus de vigilance et de sérénité car pour nous, on ne peut se faire élire et ne pas pouvoir mobiliser la population afin de leur informer sur la vie de la localité. C’est valable quand des infrastructures sont construites sans l’implication du conseiller ou du CVD. Il est bien de partir vers le conseil municipal ou même les services techniques pour s’informer car le devoir aussi de ses acteurs là et de suivre des actions.