Le jeudi 29 mars 2018 une mission du GERDDES-Burkina conduit par M. YONLI Y Fidèle, chargé de suivi, a rencontré dans la salle de réunion de la mairie de Zorgho les différents acteurs impliqués dans l’exécution du projet du GERDDES-Burkina.
Sous la modération du 1er adjoint au maire de Zorgho, les participants ont été informés surla démocratie participative ; le programme PRESIMETRE de Diakonia ; le projet du GERDDES-BURKINA ; le rôle des différents acteurs dans le suivi citoyen des politiques publiques et dans la participation à la gestion des affaires de la commune.
Plusieurs préoccupations ont été soulevées à savoir : l’analphabétisme qui demeure un obstacle a la mobilisation des femmes lors des activités du GERDDES-Burkina ; lanécessité de sensibiliser les autorités coutumières et religieuses pour qu’elles apportent leur soutien dans la mobilisation et la sensibilisation de la population a participer aux activités du GERDDES-Burkina ; la nécessité pour les CVD d’obtenir des barriques à ordures afin d’assainir les différents marchés.
Au cours des échanges trois CVD ont faits des témoignages entrant dans le cadre de la redevabilité et du suivi citoyen des politiques publiques :
Exercice de redevabilité : le 1er CVD a souligné qu’il n’est plus écouté dans son village. Lorsqu’il convoque des rencontres au sein du village, la population ne répond plus à son appel parce qu’ils ne lui font plus confiance. Il note à cet effet que l’exercice de redevabilité va lui permettre d’être à nouveau crédible parce que ce devoir de redevabilité serait pour lui une opportunité de rendre compte de sa gestion et mettre fin aux commérages.
Suivi des investissements prévus dans le PAIC : le 2ème CVD a témoigné que dans son village il été prévu la construction d’un pont. A la suite l’entrepreneur a fait un radier en lieu et place du pont. Le CVD a interpellé le maire et à la date d’aujourd’hui le pont est entrain d’être fait en remplacement du radier. Le 3ème CVD a témoigné que dans son village il était prévu la réalisation d’une route. L’entrepreneur n’a pas respecté les limites de la voie qui a été réalisée à moitié. Le maire a été interpellé et la route est en train d’être normalisée.
A la fin des échanges, des engagements ont été pris :
-  Au niveau des participants : galvaniser leurs femmes, leurs filles, leurs sœurs et leurs mères à participer aux activités du GERDDES-Burkina. Aussi une femme leader a pris l’engagement de mobiliser personnellement les femmes lors des activités. Elle sollicite que le cadre unitaire d’action (CUA) lui passe l’information à l’avance.
-  Au niveau des autorités à travers 1er adjoint de la mairie : accompagner le GERDDES-Burkina dans la mobilisation des femmes et dans la réussite de leurs activités. Il demande à cet effet au CUA de contacter le SG de la mairie pour tout besoin allant dans ce sens. Il a pris aussi l’engagement qu’en fin d’année, la commune de Zorgho sera classée 1er parmi les 13 communes d’intervention du GERDDES-Burkina en termes de réalisation qualitative et quantitative des activités du GERDDES-Burkina.
En rappel, les participants ont été dotés de certains documents de base relatifs au contrôle citoyen et à la redevabilité à savoir : le dépliant de présentation du GERDDES-Burkina ; le plan d’actions 2018 du GERDDES-Burkina ; les extraits de la Constitution et du CGCT ; le décret N° 2009-108 portant transfert de compétences et de ressources dans le domaine de la santé ; le budget citoyen 2018 de la commune.